Violoniste américain, médaillée d’Or au Concours J.S. Bach, gagnante de nombreux autres prix prestigieux (Montréal 1991, Paganini 1993). Joue sur le Guarnerius del Gesù ex-Soldat.
Rachel Barton Pine10 fév. 2013
Enfant prodige, Rachel Barton Pine commence à jouer du violon à l'âge de 3 ans et demi et fait ses débuts, à 7 ans, avec le Chicago String Ensemble. Poursuivant une carrière très impressionnante, elle se produit dans le monde entier, en récital et comme soliste invitée d'orchestres réputés. À 17 ans, elle est la plus jeune artiste et la première Américaine à recevoir la Médaille d'Or du Concours international de violon J.S. Bach. De nombreux autres prix lui sont décernés aux concours suivants: Szigeti (Budapest), Paganini (Gênes), Reine Élisabeth (Belgique), Kreisler (Vienne) et Concours international de violon (Montréal). Tout au long de sa carrière, Rachel Barton Pine s'est efforcée de démystifier la musique classique pour la rendre plus accessible à un public non initié, elle est, de ce fait, reconnue comme la meilleure ambassadrice de la musique classique de sa génération. Mme Barton Pine joue sur le Guarnerius del Gesù « ex-Soldat », ayant appartenu à Marie Soldat, protégée de J. Brahms.

2e fois au LMMC.

MATTHEW HAGLE, piano

PROGRAMME:

BEETHOVEN             Sonate no 3 en mi bémol majeur, opus 12 no 3
                                             Allegro con spirito
                                             Adagio con molt’espressione
                                             Rondo: Allegro molto

VILLA-LOBOS           Sonate no 3
                                             Adagio  non troppo - Allegro - Adagio
                                             Allegro vivace scherzando
                                             Molto animato e final

GRANT-STILL           Suite for Violin and Piano
                                             Inspired by Richmond Barthe’s
                                                   ‘African Dancer’
                                             Inspired by Sargent Johnson’s
                                                   ‘Mother and Child’
                                             Inspired by Augusta Savage’s
                                                   ‘Gamin’

R. STRAUSS               Sonate en mi bémol majeur, opus 18
                                             Allegro, ma non troppo
                                             Improvisation: Andante cantabile
                                             Finale: Andante - Allegro

www.rachelbartonpine